Entre mère et fille, le DES, aspects psychologiques

The psychological impact of DES exposure in women : a comparison of short-term and long-term effects in several generations of DES-exposed

2008 Study Abstract

Les aspects psychologiques liés à la prise du DES n’ont jusqu’ici que rarement fait l’objet d’études spécifiques. Ce sont principalement les équipes américaines qui ont fait des recherches dans ce domaine. Les auteurs se sont préoccupés essentiellement du vécu des femmes exposées in utero, de leurs réactions à l’annonce de cette exposition, et des conséquences qui en résultent : effets neurologiques, endocriniens qui peuvent entraîner des conséquences au développement intellectuel, psychique et sexuel de ces femmes ayant reçu du DES.

Ils concluent qu’il n’y a aucun effet du DES sur le plan cognitif. En revanche, il semblerait que sur le plan du comportement sexuel les femmes ayant reçu du DES in utero ont plus de difficultés dans leur vie sexuelle – “Psychosexual milestones in women prenatally exposed to diethylstilbestrol” – “Sexual activity level and sexual functioning in women prenatally exposed to diethylstilbestrol” – que les femmes du groupe témoin. De même, ils trouvent que ces femmes sont plus dépressives et montrent plus de difficultés psychologiques. Ils concluent que cette vulnérabilité psychologique est due à l’inquiétude consécutive aux problèmes gynécologiques et obstétricaux qu’elles rencontrent.

Par ailleurs, une équipe s’est plus particulièrement attachée à la recherche des effets psychiatriques sur le comportement humain des individus ayant reçu du distilbène in utero. Trois sur quatre jeunes adultes masculins psychotiques présentaient un électroencéphalogramme (EEG) perturbé. Tous les quatre avaient reçu du DES in utero. Les auteurs pensent que cette prérecherche est suffisamment significative pour qu’elle soit poursuivie. D’autres cliniciens se sont attachés à repérer quelle pourrait être la détresse des mères qui ont pris ce médicament. Ils ont rencontré des femmes qu’ils décrivent comme anxieuses, craintives et à la fois très mécontentes vis-à-vis du DES. Les plus âgées sont les plus atteintes.

Sources

  • Entre mère et fille, le DES, aspects psychologiques, Springer International Publishing AG, Le Distilbène® trente ans après, pp 83-91, février 2008.
  • Featured image Alex Blăjan.
DES DIETHYLSTILBESTROL RESOURCES

Have your say ! Share your views

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.